Les 18 fugitives : les vaches de l’Intifada

Les 18 fugitives : les vaches de l’Intifada

En pleine Intifada, la ville de Beit Sahour en Cisjordanie possède une arme secrète pour faire plier l’Etat hébreux : 18 vaches. Alors que tout ce qu’ils mangent et boivent est fabriqué en Israël, un groupe de militants qui n’a jamais trait une vache décide de lancer une coopérative laitière. Les précieux bovins deviennent alors un espoir de liberté et d’indépendance pour ces habitants révoltés qui se sont jurés de ne plus consommer les produits de ceux qu’ils appellent les colons et de ne plus payer d’impôts à ce pouvoir qu’ils ne reconnaissent pas. Un espoir que les autorités israéliennes sont déterminées à ne pas laisser prospérer et les vaches sont bientôt accusées d’être une menace pour la sécurité nationale. Ainsi commence une absurde chasse aux vaches qui va rendre fous les soldats de Tsahal.

Chapitre tragi-comique du conflit israélo-palestinien, l’histoire de ces 18 fugitives se raconte en animation, reconstitution et entretiens dans ce film réalisé par Amer Shomali et Paul Cowan et diffusé sur Arte. Les deux réalisateurs ont ainsi opté pour une superposition de plusieurs modes de narration ce qui, à mon sens, affaiblit parfois le propos. J’aurais aimé voir plus de ces petites vaches en dessin animé mais apparemment, c’est possible sur la BD interactive disponible sur tablette.

Le vrai atout de ce film présélectionné pour l’Oscar du meilleur film étranger 2016, c’est de proposer de traiter de l’Intifada et du soulèvement populaire d’une façon que l’on ne voit pas souvent sur nos écrans. Qu’il est bon en effet de raconter une histoire de désobéissance civile, de révolte ingénieuse à la place des images de ces gamins malingres qui lancent des cailloux sur le premier israélien qui passe.

A voir ici

A jouer ici

Author

Related

Comments

No Comments Yet!

You can be first to comment this post!

Post Reply