The Affair, passion amoureuse et liaison fatale

The Affair, passion amoureuse et liaison fatale

Élue meilleure série dramatique aux derniers Golden Globes, The Affair c’est la série qu’il fallait regarder cet automne. La petite dernière de Showtime saluée par les critiques, nous propose un casting cinq étoiles et un scénario tout en finesse, malgré quelques longueurs.

Une liaison amoureuse qui se raconte à deux

The Affair, c’est l’histoire d’amour entre Noah Solloway, père d’une famille de quatre enfants, et écrivain en manque d’inspiration, et Alison Lockhart, une serveuse fragile qui essaie de reprendre sa vie et son mariage en main à la suite d’un mystérieux drame. C’est aussi une liaison qui se raconte à plusieurs voix. En effet, chaque épisode se divise en deux, et reprend le point de vue des personnages principaux. Alors que pour Noah, Alison était entreprenante et sûre d’elle à l’époque de leur rencontre, pour elle c’est lui qui a initié cette histoire. Une astuce scénaristique qui nous pousse au début à chercher qui ment avant de comprendre ce jeu de perception qui se met en place. A cette « anatomie d’une liaison amoureuse » vient également s’ajouter une histoire policière, car c’est au poste de police qu’Alison et Noah nous racontent leur rencontre. On comprend à demi-mot que quelqu’un a été blessé, ou tué mais il faudra attendre les derniers épisodes de la saison pour savoir qui, et deviner comment.

Une histoire prometteuse qui démarre bien mais prend du temps à décoller. Alors que le style narratif des premiers épisodes, délicat et tout en finesse, nous laisse entrevoir une analyse très juste de l’instant amoureux, l’intrigue policière, quant à elle, peine à prendre forme. La mise en scène lente et contemplative nous offre de magnifiques plans des paysages de Long Island ou encore de la crinière rousse d’Alison, mais traduit mal le rythme d’une enquête criminelle.

bal-dominic-west-showtime-the-affair-adultery-20141010

Un casting impeccable

Aux Golden Globes, The Affair a également été décrocher le prix de la meilleure actrice dans une série dramatique pour Ruth Wilson que l’on avait déjà pu voir dans Luther. Elle interprète ici la belle Alison et donne la réplique à Dominic West, McNulty pour les fans de The Wire, ou encore le présentateur Hector Madden dans The Hour. Les deux forment un couple épatant, et trouvent le ton juste pour illustrer la fragilité de leur passion amoureuse. Pour ce qui est des seconds rôles, le casting est tout aussi impressionnant. On retrouve ainsi Joshua Jackson (PACEY !!) dans le rôle du mari d’Alison, et Maura Tierney, ici la femme de Noah.

 

Ainsi alors que j’aurais tendance à dire que l’intrigue perd en épaisseur à la mi-saison, je dois avouer que The Affair reste pourtant une très bonne série. La saison 2, actuellement en préparation, achèvera très certainement de me convaincre.

Author

Related

Comments

No Comments Yet!

You can be first to comment this post!

Post Reply